16 Tango

Bienvenue Invité
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TROPHEE JEAN PRAT 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Rugby Samourai

avatar

Messages : 5557

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Jeu 23 Mai - 14:40

Mon pronostic: Bourg-Bourgoin.
Apres tout ils ont pratiquement le meme nom! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://shizuokagourmet.com/
Gaël61

avatar

Messages : 3163

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Jeu 23 Mai - 19:04

SITE L’ÉQUIPE.fr

Rugby - Fédérale 1 : Bourg et Montauban en pole

Les demi-finales aller d'accession se disputent samedi : Lille-Bourg (14h30) et Bourgoin-Montauban (19h). Les deux clubs vainqueurs accèderont à la ProD2.



L'ancien centre agenais Philippe Mothe veut aider Montauban à retrouver la ProD2, dès samedi soir. (L'Equipe)

Victorieux de Lille au match aller (25-6) devant leur public, les Bressans disposent d’une avance confortable de goal-average mais de seulement quatre points terrain (victoire non-bonifiée). Il faudra donc aux Lillois, samedi (14h30), un succès bonifié par plus de dix-neuf points d’écart pour l’emporter au bénéfice des deux matches et accéder ainsi à la ProD2, la saison prochaine. «C’est difficile mais c’est jouable, dit Pierre Chadebech, l’entraîneur de Lille. A nous de déjouer les pronostics.»

Parce qu’évidemment, Bourg-de-Bresse est favori à la montée au bénéfice d’un match aller qui s’est décanté dans les derniers instants. «Bourg nous a privé de ballons en touche et nous a mis la pression sur du jeu au pied. A la 80ème, il y avait 15-6, ce qui correspondait au rapport de forces, note Chadebech. Et en deux minutes, Bourg nous a mis un carton. On a pris un but et, en essayant d’aller marquer des points, on a encaissé un essai à la dernière seconde. Le score est lourd, avoue l’ancien trois-quarts centre international, lucide, et ça nous rend la tâche difficile.»

Pierre-Rajon à guichets fermés

L’autre demi-finale, entre Bourgoin et Montauban, samedi (19h) se jouera, elle, à guichets fermés. Les 8 500 places de Pierre-Rajon ont trouvé preneurs en deux jours, preuve que l’engouement que suscite ce match de montée en ProD2. A l’aller, contre toute attente, Montauban l’a emporté, 18-10. «On m’aurait dit avant ce match qu’il y aurait huit points d’écart, j’aurais signé tout de suite, lâche Philippe Mothe, l’entraîneur de Montauban. Et quand je vois le contenu du match, quand je vois ce qu’on a été capables de faire, je regrette que le marge ne soit pas plus importante…»

Et l’ancien trois-quarts centre d’Agen, champion de France en 1982, de raconter : «On a pris le match à notre compte, on a imposé des temps de jeu, on a joué sur l’alternance, nous avons mis Bourgoin à mal sur du jeu au pied de pression et sur du jeu dans l’axe. Mais on n’a pas su marquer sur nos temps forts, quand nous sommes allés sept ou huit fois à dix mètres de leur ligne. Eux ont marqué pour revenir à 12-10, et là nous n’avons pas paniqué.»

Bourgoin, qui avait terminé premier de la phase régulière, a donc perdu deux fois en phase finale : en quart à Nevers et en demi-finale à Montauban. «On peut parler de Bourgoin, glisse Mothe, mais j’ai surtout été surpris par la performance de notre équipe. Nous avons fait douter les Berjalliens, qui ont eu du mal à s’organiser et à se réorganiser. Nous les avons privés de ballons. Du coup, ils n’ont pas pu exprimer tout leur potentiel sur ce match.»

Le match retour promet d’être plus relevé, côté Berjallien. « Effectivement, on s’attend à un engagement plus dur. De toute façon, Bourgoin n’a pas le choix, reconnait Philippe Mothe, avant de préciser l’état d’esprit dans lequel ses joueurs vont se rendre à Pierre-Rajon : «Ils vont remettre le compteur à zéro et oublier le score du match aller. Nous allons nous déplacer pour gagner le match, pas pour préserver le score ou gérer notre avance.»
Revenir en haut Aller en bas
Gaël61

avatar

Messages : 3163

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Jeu 23 Mai - 19:22

SITE 20 MINUTES

L'appel à l'union sacrée



Les joueurs du LMR sont à un match de la montée en Pro D2.

Le LMR espère attirer la foule samedi pour renverser la situation...

Pas la peine de ressasser les regrets. Assommé quelques instants par la défaite de 19 points concédée dimanche à Bourg-en-Bresse, en demi-finale de Fédérale 1 Jean-Claude Branquart a vite retrouvé son optimisme naturel. Ce jeudi à l'occasion d'une conférence de presse, le président du LMR a tenu à marteler que rien n'était encore perdu pour la montée en Pro D2. Histoire de dissiper le scepticisme ambiant, vu le nombre de points à remonter.

«On a besoin de vous»


«C'est vrai que l'écart est important. Mais on est à la mi-temps de ce match. Et on repart à zéro en deuxième période. On n'est absolument pas abattus ni dans une situation impossible», estime le dirigeant, qui se base sur l'exemple de la finale de H Cup 2011 entre le Leinster et Northampton pour étayer son propos. Un optimisme que ne partage pas forcément Pierre Chadebech, un entraîneur lillois beaucoup plus réaliste. «Ce n'est pas mission impossible, mais c'est mission très, très difficile. Il faudra réaliser le match parfait», reconnaît le technicien nordiste. Surtout que le LMR est à la croisée des chemins. Cela fait quatre ans que le club ambitionne une montée en Pro D2 en 2013. Et un échec pourrait bien changer la donne dans la montée en puissance du club. Un scénario que ne veut pas envisager Jean-Claude Branquart, qui en appelle au soutien populaire samedi à 14 h 30 au Stadium. «On a travaillé depuis des années pour arriver à ce moment-là. Il faut tous y être. Dimanche à Bourg il y avait un public extraordinaire qui a poussé son équipe. J'espère qu'on sera capable de trouver un public aussi conséquent samedi à Lille. Si on a ce public-là derrière nous, on commence ce match avec plus de 50% de chances de passer. Mesdames, Messieurs, si il y a une fois où vous devez être là, c'est samedi. On a besoin de vous», lance un président qui veut mettre tous les atouts de son côté pour réaliser l'exploit. Le message est passé.
Revenir en haut Aller en bas
Rugby Samourai

avatar

Messages : 5557

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Jeu 23 Mai - 23:07

Merci!
Revenir en haut Aller en bas
http://shizuokagourmet.com/
Gaël61

avatar

Messages : 3163

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Ven 24 Mai - 5:39

SITE LE DAUPHINE

RUGBY - Fédérale 1 (demi-finales) Les stats défavorables au CSBJ



Les Berjalliens ont un sacré challenge à relever face à Montauban ce week-end.

Battus de huit points dimanche dernier au stade de Sapiac (10-18), les Berjalliens vont tenter d'inverser la tendance, samedi 25 mai au stade Pierre-Rajon. Mais avant cette demi-finale retour, les chiffres ne plaident pas en leur faveur...

Plus de 8000 personnes sont attendues samedi 25 mai au stade Pierre-Rajon pour la demi-finale retour de Fédérale 1 (coup d'envoi à 19 h). Toutes - ou presque - auront le même espoir chevillé au corps : voir les Ciel et Grenat s'imposer, avec un écart supérieur à huit points, pour valider l'accession du CSBJ en Pro D2.

Après la défaite au stade de Sapiac dimanche 19 mai (10-18), Bourgoin ne partira pourtant pas avec les faveurs des pronostics. L'histoire récente de la Fédérale 1 montre que les équipes battues au match aller ne se qualifient pas souvent. Dans 11% des cas en fait. Depuis cinq saisons, un seul club a réussi à renverser la vapeur : c'était Bourg-en-Bresse, lors de la saison 2008-2009, qui s'était incliné à Aix-en-Provence (17-22), avant de l'emporter au retour dans la Bresse (14-3).

Plus inquiétant pour le CSBJ : aucune équipe n'a réussi à remonter un handicap de huit points lors des cinq dernières saisons ; en 2008-2009, Chalon-sur-Saône avait échoué d'un point (16-9 à l'aller à Lannemazan et 15-9 au retour en Bourgogne).

A l'inverse, les statistiques sont faborables à l'US Montalbanaise. Lors de ces mêmes cinq dernières saisons, neuf clubs sur dix ayant gagné au match aller se sont qualifiés, dont cinq qui avaient reçu sur leur pelouse.

Bien sûr, tout ça reste du domaine de la statistique... et les stats sont faites pour être démenties par les faits !
Revenir en haut Aller en bas
Rugby Samourai

avatar

Messages : 5557

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Ven 24 Mai - 12:50

Eh oui..........................
Revenir en haut Aller en bas
http://shizuokagourmet.com/
Gaël61

avatar

Messages : 3163

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Sam 25 Mai - 4:30

USBPA EN PRO D2!!!!!

LMR 8 - 9 USBPA

Revenir en haut Aller en bas
Rugby Samourai

avatar

Messages : 5557

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Sam 25 Mai - 4:47

Bravo Bourg!
Revenir en haut Aller en bas
http://shizuokagourmet.com/
Gaël61

avatar

Messages : 3163

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Sam 25 Mai - 6:03

Rugby - Bourg-en-Bresse monte en Pro D2

Bourg-en-Bresse, déjà vainqueur lors de la demi-finale aller de Fédérale 1 (trophée Jean-Prat), s'est également imposé, samedi à Villeneuve d'Ascq, face à Lille (8-7) au match retour et est assuré de jouer la saison prochaine en Pro D2.

Bourg-en-Bresse avait assuré l'essentiel à l'aller en s'imposant largement (25-9).
Revenir en haut Aller en bas
Rugby Samourai

avatar

Messages : 5557

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Sam 25 Mai - 11:18

Sur le site du Midi Olympique je lis:

Bourgoin 32 Montauban 27

Lille 13 Bourg 33

Est-ce la le total des deux demie-finales?
Revenir en haut Aller en bas
http://shizuokagourmet.com/
Rugby Samourai

avatar

Messages : 5557

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Sam 25 Mai - 11:22

Je confirme que c'est bien le cas et que Bourgoin et Bourg montent en Pro 2!
Revenir en haut Aller en bas
http://shizuokagourmet.com/
Gaël61

avatar

Messages : 3163

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Sam 25 Mai - 13:53

RÉSULTAT DE LA DEMI FINALE

BOURGOIN 22 - 9 MONTAUBAN

FINALE DE FÉDÉRALE 1

BOURG EN BRESSE - BOURGOIN JALLIEU



Revenir en haut Aller en bas
Gaël61

avatar

Messages : 3163

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Sam 25 Mai - 20:07

SITE L’ÉQUIPE

Rhône-Alpes à l'honneur

Samedi, vainqueurs de Montauban et de Lille en demi-finales, Bourg-en-Bresse et Bourgoin retrouveront le ProD2, la saison prochaine, après avoir disputé la finale de Fédérale 1, dimanche 9 juin.



Le stade Pierre-Rajon va de nouveau vibrer aux exploits de Bourgoin, en ProD2, la saison prochaine. (L'Equipe)

Samedi, le pack de Bourg-en-Bresse n’a laissé presque aucune chance aux Lillois, sur leur pelouse. Pendant un long moment, les deux équipes ne sont pas parvenues à inscrire le moindre point et c’est à partir de la 52e minute, avec l’essai de Lille, par son ailier fidjien, que cette première demi-finale retour a pris enfin son essor. Menant 7-3, Lille devait alors marquer deux essais supplémentaires pour monter en ProD2, sans en encaisser un seul. Hélas, la grosse mêlée de Bourg et un jeu au ras bien huilé, mettaient Lille au supplice. A la 68e, suite à une pénaltouche et un groupé-pénétrant d’école, Bourg inscrivait un essai pour gagner, 8-7, et se qualifier, après l’avoir aussi emporté à l’aller, 25-6.

En finale à Lyon

Quelques heures plus tard, Bourgoin rejoignait à son tour la ProD2 en prenant le meilleur sur Montauban, 22-9. Défait à l’aller, 18-10, Bourgoin a rapidement mis le compteur en route à son avantage pour mener 16-3 après une demi-heure. Même en infériorité numérique pendant dix minutes en seconde période, Bourgoin a su faire parler sa puissance, Montauban n’étant pas capable d’inscrire le moins essai, pour finalement s’incliner, non sans avoir lutté. Sous la pluie. Bourg-en-Bresse et Bourgoin vont se retrouver en finale, dimanche 9 juin, sans doute à Lyon.
Revenir en haut Aller en bas
Rugby Samourai

avatar

Messages : 5557

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Sam 25 Mai - 23:12

Merci!
Revenir en haut Aller en bas
http://shizuokagourmet.com/
Gaël61

avatar

Messages : 3163

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Dim 26 Mai - 2:51

SITE LA DEPECHE

Rugby. Fédérale 1. Les Sapiacains peuvent nourrir de gros regrets



La mêlée Sapîacaine était trés attendue à Rajon. Les Berjalliens savaient pourquoi...et ça leur a réussi....

On savait bien qu'il n'y aurait pas un écart immense au terme de cette demi-finale retour. Du suspense il y eut assurément hier dans un Rajon plein à craquer. Comme le redoutait Xavier Péméja les premières minutes vont être terribles pour les Tarn-et-Garonnais. À peine six minutes de jeu et les Isérois ont déjà fait une partie de leurs huit points de retard grâce au pied de Gondrand. Les vagues ciel et grenat déferlent sur la défense sapiacaine qui tient bon. Il faut laisser passer l'orage. Les Montalbanais remettent peu à peu le nez à la fenêtre et il s'en faut d'un rien pour que Yann Ruel-Gallay ne remette les siens dans le sens de la marche. Sans aucun doute le tournant du match, le tournant de la qualification (lire ci-dessous). La furia berjallienne est toujours aussi impressionnante mais les Sapiacains font front malgré la sortie de leur talonneur Romain Lauga. Là encore cette sortie va faire mal au moral vert et noir. On connaît l'ambiance de Pierre Rajon mais les Montalbanais n'en ont cure. Le huit de devant répond au défi physique et récupère pas mal de ballons mais qui ne sont pas concrétisés. Peu avant la demi-heure de jeu, les Montalbanais sont toujours qualifiés (9-3) ; ils ne le sont plus juste après, sur le premier essai de la partie inscrit par Kribache. Yann Ruel-Gallay ne sauve pas une touche… petits effets grandes conséquences puisque Kribache s'arrache pour pointer derrière la ligne. La vidéo est une nouvelle fois demandée et une nouvelle fois contre les Sapiacains (16-3, 31e). Le break est fait. À la pause, Xantxo Istèque remet ses coéquipiers à deux points de la Pro D2 (16-6).

À cinq points près…

La seconde période sera interminable de suspense, d'émotion. Mais toujours les Berjalliens resteront devant. Pas si loin devant mais assez pour lever les bras au terme du match. Comme en première période, les intentions sont bien là de chaque côté mais personne ne veut céder un pouce de terrain. Quand Gondrand redonne cinq points de marge aux siens (19-6, 48e), Xantxo Istèque redonne espoir aux verts et noir (19-ç, 58e) non sans avoir laissé au passage trois points sur un drop des trente mètres. Les dernières vingt minutes sont presque irrespirables. Peter Durcan s'essaie de plus de cinquante mètres mais il est trop court (65e). La dernière action est immense et dure plusieurs minutes mais personne ne passe. Une dernière faute sapiacaine libère toute la Berjallie. Rajon peut être envahi. Ce ne sera pas cette année pour l'USM. Ce n'est que partie remise.

Un essai raté qui change tout...

Yann Ruel-Gallay ne souhaitait sans doute pas terminer sa saison comme çà. Le meilleur marqueur du championnat est aussi un grand joueur et il se faisait une grande joie de jouer dans son antre natale, devant sa famille. Il ne méritait assurément pas que la saison se termine avec ce fameux essai non inscrit de la 26e minute. Yann Ruel-Gallay va vite, très vite balle en main. Alors quand il récupère le cuir à trente mètres de l'en but isérois il passe la surmultipliée. C'est sûr ce sont cinq points minimum dans l'escarcelle tarn-et-garonnaise qui sont en ligne de mire et l'USM revient dans le coup. Sauf que l'ailier sapiacain n'aplatit pas dès qu'il pénètre dans l'en-but. Un pas plus tard il est repris par un adversaire. Pierre Barthère peut se tenir la tête dans les mains, il sait bien sûr qu'il y a doute. Alexandre Ruiz préfère demander l'arbitrage vidéo pour confirmer ou dissiper ce doute. Quelques secondes plus tard le verdict tombe : renvoi aux 22. Les Montalbanais viennent de laisser passer leur chance dans cette demi-finale retour. À quoi joue une montée en Pro D2... On n'en voudra bien sûr pas à Yann Ruel-Gallay tant c'est un fait de match malheureux. Mais un fait de match qui fait mal, très mal. Plus globalement c'est la concrétisation qui aura manqué à l'USM au cours de ces deux rencontres. Surtout lors du match aller. À Sapiac, les Berjalliens ont été dominés mais les Sapiacains ne sont jamais parvenus à franchir cette fameuse dernière ligne. Ils ont tout fait, ils ont répondu aux attentes de leurs coachs et de leurs dirigeants dans l'engagement, la volonté. Il aura simplement manqué un essai, un tout petit essai…
trois hommes dans le match
Deux Basques, un Irlandais et l'étau berjallien

demi-finale retour d'accession, hier, à Pierre-Rajon.


Basque des villes, Basque des champs. Eric Tafernaberry, formé au Biarritz olympique, la ville huppée de la Côte Basque, et Xantxo Istèque, pur produit de Baïgorri, qui a fait ses gammes à Nafarroa, ont longtemps maintenu les Montalbanais dans la partie hier soir.

Le premier aurait même pu changer le visage de celle-ci dès la 12e minute. Sa relance sur le dégagement râté de Gondrand, l'ouvreur ciel et grenat, aurait dû permettre à son ailier Ruel-Gallay de faire mouche, si le Berjallien d'origine n'avait pas été trop gourmand en voulant se rapprocher des poteaux. En seconde mi-temps, une nouvelle prise d'intervalle mettait les cannes de Tafernaberry en exergue, à la 70e, mais, cette fois, sa transmission n'était pas assurée.

Deux envolées pour rien qui n'avaient pas de quoi déstabiliser son compère d'Euskal Herria. Xantxo Istèque ne se laissait pas envahir par les démons de Pierre-Rajon pour réussir ses deux premiers tirs au but aux 24e et 34 minutes. Contre le vent en première mi-temps, et sous le soleil, il ne se privait pas d'arroser copieusement le camp isérois, histoire de repousser la furia. Et comme Tafernaberry ne cédait pas un pouce pour défendre ses 22 mètres, l'espoir était maintenu du côté des Vert et Noir. D'autant qu'après deux échecs, Istèque retrouvait le chemin des perches à la 61e minute. Dans un turn-over bien rôdé depuis le début des phases finales, le Baïgorriar cédait sa place à l'Irlandais Peter Durcan à la 63e, qui se voyait offrir d'emblée un but pour revenir à sept points des Berjalliens et revenir dans la «qualif'». Des 60 mètres, il manquait la cible. Bourgoin-Jallieu allait irrémédiablement s'échapper. Montauban prenait l'eau. Basques ou Irlandais n'y pouvaient plus rien, Durcan se faisant prendre une dernière fois dans l'étau.

«La saison s'est jouée à cinq points»

Daniel Bory (manager) : «Toute une saison pour qu'il nous manque cinq points au bout du compte. On reviendra (en pleurs)».

Frédéric Urruty (demi de mêlée): «On a vu dès le coup d'envoi que cela allait être difficile. Nous avons fait beaucoup de fautes et on a été dominé en conquête. On est tombé sur plus fort nous. On a surtout des regrets par rapport au match aller. Beaucoup de déception et félicitation à Bourgoin. Maintenant, s'il y avait la vidéo en Fédérale 1, je crois que l'essai de Yan Ruel-Gallay aurait été accordé».

Pascal Peyron (entraîneur de Bourgoin): «Ce qui nous arrive ce soir est fabuleux. Il fallait que l'on remonte le plus vite possible en Pro D2. On a trouvé les bonnes clés pour gagner le match sur la mêlée. Nous n'avions été que très moyens au match aller en conquête. Montauban est ma deuxième équipe de cœur et je suis déçu pour eux, mais je suis tellement heureux pour mon équipe».

Xantxo Istèque (ouvreur): «Je suis très déçu, parce que nous sommes en vacances dès ce jour et que l'on jouera une quatrième saison en Fédérale 1 la saison prochaine. Aujourd'hui, il n'y a pas eu photo parce que cela a été trop compliqué devant. Puis, l'essai qui ne nous est pas accordé à peut-être été le tournant du match. L'issue aurait peut-être été très différente».

Max Lafargue (président): «On est battus. On peut toujours être narquois en disant qu'ils ont belle masse salariale pour le budget qui est le leur. Je croyais un peu à la justice divine en ayant sorti que des équipes qui ont déposé le bilan. C'est peut être l'amertume qui me fait dire cela, à l'issue d'un match couperet qui sanctionne notre saison. Dommage, les points perdus en route notamment au match aller. On peut avoir des regrets. On va devoir repartir sur une saison interminable de Fédérale. La vie continue».

Valérie Rabault (députée): «Il ne manque que cinq points avec un essai refusé. Je suis super déçue. J'étais au milieu des supporters montalbanais et tout le monde était derrière l'équipe. On était tellement proche du but. Je veux renouveler mon soutien aux joueurs».

Thierry Eychenne (président): «C'est la loi du sport. Nous sommes énormément déçus. On peut revenir sur des faits de match comme cet essai refusé qui y était. Il faut positiver et je peux vous dire que l'on va rebondir. On reviendra l'an prochain en ayant tous les paramètres avec nous».

Xavier Péméja : «Une nouvelle vie va commencer...»

Le coach bsapiacain est resté longtemps enfermé, voire prostré, dans les vestiaires. Préférant ne pas parler. Quelques minutes plus tard, à l'invitation du père de Yann Ruel-Gallay dans son bar-restaurant il revenait plus tranquillement sur cette défaite : «À la fin du match on ne peut pas dire grand-chose car ce n'est pas le moment de parler. Cette une saison qui se termine très mal car nous avions l'objectif de monter en Pro D2. Je veux d'abord dire aux joueurs de garde la tête haute. Après le match aller j'avais dit qu'il manquait sept points ; cette fois il y a un essai que l'on marque et qui n'est pas accordé. On a également perdu trop vite notre capitaine et manqué de précision. Il ne faut pas se voiler les yeux, on a été dominé en mêlée et c'est le mal de ce match. On va maintenant voir comment nous allons constituer le groupe de la saison prochaine avec les présidents. Une nouvelle vie va commencer à partir de demain. Si l'on souhaite monter il faut renforcer le groupe. Ce qui est aussi sûr c'est que la majorité des joueurs va rester. Quant à mon avenir, ce n'est pas d'actualité».
rebonds

Trois saisons, deux désillusions et Rajon !

demi-finale aller d'accession, hier, à rajon.

La vidéo surprise des joueurs. En rugby, le rituel d'avant-match a toujours quelque chose de très particulier. Imaginez donc l'importance de la causerie d'hier après-midi, à 80 minutes d'une montée en Pro D2. Installés depuis vendredi après-midi à l'hôtel Mercure de Villefontaine, à quelques encablures du stade Pierre-Rajon de Bourgoin-Jallieu, les joueurs montalbanais ont eu de longues heures à tuer, comme le reconnaissait le manager de l'USM, Daniel Bory : «Cela a été long...» Mais, visiblement les Sapiacains ont trouvé une idée pour tuer ce temps d'attente. A l'instigation de quelques joueurs, il fut, en effet, décidé dans la semaine de préparer un montage vidéo qui allait suppléer cette fameuse causerie. Avec l'accord de Xavier Péméja, ils avaient, en effet, préparer les images positives du club sur toute la saison. Une vidéo qui faisait en grande partie place à des actions décisives. «La vidéo a été diffusée avant de monter dans le bus, je peux vous assurer que le moment fut très fort...», témoignait un Daniel Bory qui avait encore du mal à cacher ses larmes à l'évocation de cet instant d'émotion.

Un arc en ciel sur Rajon. Signe du destin ? Alors que le CSBJ venait de franchir la barre des 8 points dont il avait besoin pour rattraper son retard, entre percée du soleil et grain de pluie, un bel arc en ciel est apparu au-dessus de Rajon.

La sortie de Péclier. Alexandre Péclier a donné le coup d'envoi fictif du match et annoncé sa retraite définitive. Chapeau bas M. le canonnier !

Les Montalbanais applaudis. A leur arrivée au vestiaire, les joueurs de l'USM ont été applaudis par la centaine de Berjalliens qui avaient déjà pris place en tribune. De quoi atténuer un peu le différend né ces derniers jours entre les deux clubs à propos du nombre de billets d'entrée alloué à l'USM. Des supporters montalbanais installés côté piscine mais à couvert sous une tribune.

Trois ans de purgatoire ne préparent donc pas à l'enfer. Le stade Pierre-Rajon et ses 8500 démons ont freiné l'US Montauban dans sa quête d'un retour dans le giron du rugby professionnel. Il faut avouer que le piège était grand hier du côté de l'Isère, sur le terrain comme en dehors; le CSBJ étant allé jusqu'à priver par avance de très nombreux supporters montalbanais de ce qu'ils pensaient être le grand frisson qu'ils attendaient depuis trois saisons.

1er avril 2010, la rétrogradation n'est pas une mauvaise blague

Un grand frisson disparu depuis cette sombre rétrogradation pour raisons financières, annoncée pour la première fois, comble de l'ironie, le 1er avril 2010. Peu de Sapiacains ont goûté à ce qui, en fait, n'avait rien d'une mauvaise blague. Beaucoup se sont accrochés au panache des joueurs de Marc Raynaud et Sébastien Calvet qui allaient sauver leur peau sportive face à Bayonne en s'imposant 22 à 8 à Sapiac le 24 avril 2010. Le glaive de la DNACG avait, toutefois, tranché la tête de feu le MTGXV trois semaines auparavant.

Dans l'urgence, c'est l'historique US Montauban qui prenait le relais en Fédérale 1 pour la saison 2010-2011. «Avec le recul, on se doit de saluer le travail réalisé en deux mois par le président d'alors, Robert Gomès, et l'entraîneur, Sébastien Calvet. Le premier a sauvé le rugby à Sapiac sur un plan administratif. Le second a su s'appuyer sur les forces vives internes pour bâtir un groupe», souligne le manager Daniel Bory. Une équipe forcément très jeune qui allait se déliter lors d'un improbable 8e de finale retour à domicile et chuter d'un tout petit point.

Les Bretons ouvrent les vannes de la première désillusion

Alors que les minots vert et noir pensaient avoir fait le plus dur en s'imposant à Vannes 21 à 20, les Bretons réalisaient un véritable exploit en l'emportant 22 à 20 sept jours plus tard à Sapiac, le 15 mai 2011. Une première désillusion qui n'allait pas empêcher une nouvelle équipe d'apporter sa pierre à l'édifice reconstruction.

Max Lafargue et Thierry Eychenne prenaient les rênes du club et Xavier Péméja revenait à ses premiers amours, amenant dans ses bagages Philippe Mothes. Un choix cruel, qui allait s'avérer crucial, était à faire pour lancer la saison 2011-2012. Le quintet, avec le manager Daniel Bory, prenait ses responsabilités en se séparant de jeunes joueurs montalbanais au profit d'un premier squad de recrues plus matures sur le plan rugbystique.

Trop handicapé pour résister à Colomiers

Deuxième de sa poule derrière l'US Bressane, l'USM perdait une grande partie de ses chances de montée, en même temps que trois joueurs clefs (Byrnes, Biscay et Gillot-Jouanet), lors d'un 8e de finale pourtant victorieux face à Blagnac. Trop amoindri pour affronter l'US Colomiers, programmée pour un retour express en Pro D2 comme allait le démontrer la suite des événements, Montauban cédait en quart de finale, les 12 et 19 mai 2012: deuxième désillusion.
La saison ou jamais...

Nouveau désenchantement mais pas de résignation pour un Xavier Péméja qui proclamait haut et fort «2012-2013 sera la saison ou jamais» !

Un leitmotiv qui allait poursuivre l'USM durant dix mois et s'appuyer sur de nouveaux renforts expérimentés avec les Dahbi, Derrstroff, Boukanoucha, Urruty et autre Tekassala, pour ne citer que ceux-ci. On pensait que la marche avant était définitivement enclenchée.

Seule une défaite à Castanet, 14 à 24, en match en retard de la 13e journée le 17 février dernier, était un premier mauvais signe avant-coureur de ce qui allait se passer. Sans ce revers, l'USM aurait pu terminer premier club national de la phase régulière et s'éviter ainsi de jouer le match retour de la demi-finale d'accession à l'extérieur.Il était malheureusement écrit que ce samedi 25 mai 2013 le stade Pierre-Rajon aurait le visage du diable pour le peuple sapiacain : troisième désillusion...

De Sapiac à Rajon, ce qui a changé la face de la mêlée

Comment expliquer que la phase de jeu de la mêlée a changé du tout au tout en l'espace de seulement sept jours ? Ultradominateur dimanche dernier à Sapiac, le pack montalbanais a subi, hier à Rajon, comme jamais il ne l'avait fait cette saison...

Spachuk passe de gauche à droite

De quoi étonner? Pas temps que cela. Explications. L'autobus Dahbi et Elvis Tekassala n'ont pas perdu de leur puissance en une semaine. Simplement, ils n'ont pas eu tout à fait la même opposition qu'au match aller. On se doutait que les Isérois allaient tenter un coup. On avait imaginé une montée de Levast dans la cage, en 2e ligne. Il n'en fut rien.La vidéo a tout de même fonctionné à plein à Bourgoin-Jallieu et elle a démontré qu'une erreur avait été faite en Tarn-et-Garonne. Laurent Mignot et Pascal Peyron avaient alors titularisé l'international portugais Cristian Spachuk à la gauche de la mêlée nord-iséoire et le jeune Victor Muret et ses 135 kg à droite, pariant sur la densification du pack grâce au poids de ce dernier. Les coachs ciel et grenat ont vite compris qu'ils s'étaient trompés et ont rectifié le tir ces derniers jours en réinstallant l'ex-Columérin Spachuk à droite et en titularisant cette fois à gauche l'autre espoir de la première ligne du CSBJ, Gicollet.

La sortie prématurée de Romain Lauga

Une interversion qui allait s'avérer déterminante. Conscients d'avoir pêchés vraiment dans ce domaine, Mignot et Peyron ont par ailleurs installé hier trois joueurs de première ligne et six pour le pack sur le banc... Ajoutez à cela la sortie très prématurée sur blessure du talonneur Romain Lauga, véritable fer de lance de l'USM à Sapiac, et vous aurez compris une grande partie des misères vertes et noires hier soir.
Revenir en haut Aller en bas
Rugby Samourai

avatar

Messages : 5557

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Dim 26 Mai - 10:31

On a tendancea oublier qu'il s'agit la de deuxclubs qui avaient ete relegues sur le tapis vert................
Revenir en haut Aller en bas
http://shizuokagourmet.com/
Gaël61

avatar

Messages : 3163

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Lun 27 Mai - 0:08

SITE JOURNAL LE PROGRES

Rugby - Fédérale 1. La finale Bourg-Bourgoin se jouera à Gerland



La ville de Lyon, par l’intermédiaire de son adjoint aux sports, Thierry Braillard, et la Fédération Française de rugby, l’ont confirmé ce lundi en fin de matinée. La finale de Fédérale 1 entre l’US Bressane et le CS Bourgoin-Jallieu aura bien lieu au stade de Gerland, le samedi 8 juin à 18 h 30.
Revenir en haut Aller en bas
Rugby Samourai

avatar

Messages : 5557

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Lun 27 Mai - 2:45

Ben c'est juste a cote! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://shizuokagourmet.com/
Gaël61

avatar

Messages : 3163

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Mar 28 Mai - 5:50

SITE EUROSPORT

Pro D2: Le rugby met le cap à l’Est



Bourgoin et Bourg-en-Bresse, respectivement tombeurs de Montauban et Lille en demi-finale de Fédérale 1, se disputeront le trophée Jean-Prat le 9 juin. En attendant de se disputer le titre, les deux équipes savent d’ores et déjà qu’elles évolueront en Pro D2 la saison prochaine.

Voilà maintenant trois saisons que le champion de France de Pro D2 vient de la région Rhône-Alpes. Si le Lou en 2011 et Grenoble en 2012 ont montré la voie, Oyonnax l’a suivie en 2013 et découvrira donc l’an prochain les joies du Top 14. Cette année, le championnat de Fédérale 1 a également succombé à la mode, puisque la finale opposera le 9 juin prochain Bourgoin à Bourg-en-Bresse, deux formations qui retrouveront la saison prochaine la deuxième division. Si les Bressans s’étaient facilité la tâche au match aller en disposant de Lille 25-6 au match aller, Bourgoin a dû cravacher pour refaire le retard de huit points qu’il avait concédé en terres montalbanaises et s’imposer 22-9 à Pierre-Rajon.

Trois clubs rhônalpins en Pro D2

Ainsi, samedi, lors de la première demi-finale, Bourg-en-Bresse a fait preuve de beaucoup de sérénité pour, dans un premier temps, maitriser les assauts de Nordistes déchainés, avant, en fin de rencontre, de donner le coup de grâce en passant devant au score grâce à un essai de Girard. Le lendemain, les Berjalliens, invaincus durant toute la saison mais déjà battus à deux reprises en phases finales, ont pu compter sur le soutien de près de 9.000 spectateurs déchainés. Au coup de sifflet final, ces derniers préféraient d’ailleurs retenir l’impressionnante domination en mêlée de leurs protégés, plutôt que l’essai refusé aux Montalbanais par M. Ruiz qui aurait pu changer le cours de la partie.

La saison 2013-2014 sera donc peut-être celle de l’est de la France. Une "région" que Grenoble et Oyonnax feront tout pour représenter dignement parmi l’élite et que Lyon, Bourgoin et Bourg-en-Bresse tenteront d’honorer en Pro D2. Un championnat dans lequel le CSBJ évoluait déjà la saison passée et que Bourg-en-Bresse avait furtivement connu dans un passé pas si lointain, lors de l’exercice 2007-2008. Qui a dit que le rugby ne se jouait que dans le Sud-Ouest ?
Revenir en haut Aller en bas
Rugby Samourai

avatar

Messages : 5557

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Mar 28 Mai - 12:03

En fait je suis bien sur d'Ici la une dizaine d'annees le sud ouest aura moins d'un tiers des places en Pro 2 et Top 14.
En fait les conditions financieres oueront un lus grand role forcant un exodedu rugby d'elite vers les grandes agglomertions. Les petites villes du Sud ouest auront de plus en plus de malasuivre. La zone Paris-Saone-Rhone-Cote d'azur-Alpes prendra le pas sur leSud ouest moins peuple ou visite.
Revenir en haut Aller en bas
http://shizuokagourmet.com/
Rugby Samourai

avatar

Messages : 5557

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Mar 28 Mai - 14:21

Pour le moment, c'est a dire avant les montees et descentes:
Top 14: 7 clubs du Sud-ouest
2 clubs de Paris
2 clubs du Centre et sud-est
3 clubs du plein sud

Pro 2: 5 clubs du sud ouest
1 club francilien
3 clubs du sud est
7 clubs du centre, ouest et plein sud

Bon le plein sud pourrait separe avec les clubs du Languedoc!
Revenir en haut Aller en bas
http://shizuokagourmet.com/
Gaël61

avatar

Messages : 3163

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Jeu 30 Mai - 4:21

SITE FFR

MATCH U S BRESSANE - C S BOURGOIN JALLIEU
Lieu de rencontre : LYON OL U
Adresse : STADE DE GERLAND

353 AVENUE JEAN JAURES
69007 LYON
Date prévu : 08/06/2013
Date effective : 08/06/2013
Horaire : 19:30

Fonction Nom Comité Territorial de rattachement
Délégué Sportif DUBES HUBERT COTE D ARGENT
Délégué Sportif DUC HENRI ALPES
Revenir en haut Aller en bas
Gaël61

avatar

Messages : 3163

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Jeu 30 Mai - 4:23

SITE LYON CAPITALE

Rugby : Gerland accueille la finale du championnat fédéral 1



Le stade de Gerland accueille, samedi 8 juin à 19h30, la finale du championnat de France de fédérale 1 (troisième échelon du rugby national). La rencontre oppose deux clubs de la région : l’US Bressane Pays de l'Ain et le CS Bourgoin-Jallieu Rugby. Le titre de champion de France fédéral est en jeu. Toutefois, les deux équipes peuvent se réjouir puisqu'elles rejoindront la Pro D2, la saison prochaine.
Pour en arriver là, les deux formations sont venues à bout de Lille et Montauban en demi-finale.
Revenir en haut Aller en bas
Gaël61

avatar

Messages : 3163

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Jeu 30 Mai - 19:21

SITE LYON COMMUNIQUE . com

FINALE FEDERALE 1 - US BRESSANE - CS BOURGOIN JALLIEU - 8 JUIN LYON GERLAND


Comité de Rugby du Lyonnais

FINALE CHAMPIONNAT DE FRANCE FEDERALE 1
U.S BRESSANE P.A / C.S BOURGOIN JALLIEU RUGBY
DATE : SAMEDI 8 JUIN 19H30
LIEU : STADE DE LYON GERLAND

Le Comité de Rugby du Lyonnais est heureux de vous informer de l'organisation de la Finale du championnat de France de fédérale 1 le samedi 8 juin prochain à 19h30 au Stade de Lyon Gerland.
Cette finale exceptionnelle opposera deux clubs du Comité de Rugby du Lyonnais,
l'US BRESSANE PAYS DE L'AIN et le CS BOURGOIN JALLIEU Rugby qui déterminera le titre de Champion de France FEDERALE 1 2012-2013.
Ces deux clubs ont réalisé l'exploit de se qualifier à l'issue de leur ½ finales respectivement contre LILLE et MONTAUBAN leur permettant d'accéder la saison prochaine au Championnat de France professionnel de PRO D2.
Pour venir vivre cette grande fête du rugby régional, nous proposons des billets à partir de 10€ .

INFORMATION BILLETTERIE

RÉSERVATIONS
- Sur le réseau ticketnet (E.Leclerc, Auchan…)
- Sur le réseau France Billet (Fnac, carrefour, Géant Casino, Magasin U…)
- A la billetterie de l'USBPA, du CSBJ et du Comité de Rugby du Lyonnais

TARIFS
- Virage : 10€
- Tribune Jean Bouin : de 15€ à 30€
- Tribune Jean Jaurès : de 20€ à 30€

OFFRE SPECIAL SEVEN'S GRAND PRIX SERIES
Toutes les personnes étant munies d'un billet de stade pour la finale de fédérale 1 bénéficieront d'un tarif demi tarif à 5€ pour le SEVEN'S GRAND PRIX SERIES FIRA-AER, étape du Circuit Européen de Rugby à 7 des 8 et 9 juin au MATMUT Stadium de Vénissieux.

Ouverture des portes du stade le samedi 8 juin à 18h00
Revenir en haut Aller en bas
Gaël61

avatar

Messages : 3163

MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   Dim 2 Juin - 9:57

VIDÉO DE LA DEMI FINALE LILLE - BOURG

http://www.dailymotion.com/video/x10hfk7_lille-bourg-en-bresse-1-2-finale-retour_sport#.UauxRtiXT-w
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TROPHEE JEAN PRAT 2013   

Revenir en haut Aller en bas
 
TROPHEE JEAN PRAT 2013
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fédérale 1 - 2009/2010 - 2ème phase - Trophée Jean Prat
» poule jean prat
» Jean Racine 2013 - Test 29"
» Jean Prat, ‘’Monsieur Rugby’’
» Prix Jean Prat 2015 (Gr.I, Chantilly) 12-07 : Territories

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
16 Tango :: Saison 2012-2013-
Sauter vers: